Location : qui est responsable de l’entretien de la VMC ?

Location : qui est responsable de l’entretien de la VMC ?

Pour pouvoir être qualifiés de décents, les appartements et maisons en location doivent disposer de systèmes de ventilation efficaces et en bon état. En droit du logement, cela fait partie des obligations légales du propriétaire bailleur. Mais qu’en est-il de l’entretien de la VMC ? Doit-il être réalisé par le propriétaire ou par le locataire, et comment a lieu la répartition des charges ? L’entretien de la VMC : l’obligation du locataire La plupart des fabricants recommandent de nettoyer les VMC (Ventilations Mécaniques Contrôlées) au moins une fois par an. En effet, cela est essentiel pour assurer le bon fonctionnement et la longévité de l’installation. Cet entretien régulier incombe au locataire. Le processus comprend généralement : le dépoussiérage des filtres (ou leur remplacement) ;le nettoyage des grilles d’extraction et des entrées d’air ;le décrassage des conduits de ventilation. Au-delà de cette maintenance annuelle, il est conseillé de faire appel à un professionnel tous les trois ans environ pour une vérification complète de l’installation. Le coût d’intervention de l’artisan est là encore à la charge du locataire. Réparation de la VMC : une responsabilité qui varie en fonction de la panne Selon le type de panne, les réparations ne sont pas toujours à la charge de la même personne. Propriétaire comme locataire peuvent en avoir la responsabilité. Si une panne survient de façon prématurée suite un manque d’entretien du locataire, ce dernier doit s’acquitter des frais de réparation. En revanche, si la VMC ne fonctionne plus en raison de son ancienneté, les coûts de remplacement sont à la charge du propriétaire. On estime que la durée de vie d’une VMC...
Qu’est-ce que le meuble à épices et pourquoi l’installer ?

Qu’est-ce que le meuble à épices et pourquoi l’installer ?

Aussi appelé coulissant à épices, ce petit meuble est indispensable dans une cuisine équipée, que vous soyez un cordon-bleu ou un novice en matière de préparation de bons petits plats. Toutes les épices regroupées au même endroit Chercher du Ras El Hanout pour parfumer un couscous ou de la cannelle pour aromatiser un gâteau peut devenir un vrai parcours du combattant sans un meuble à épices ! Grâce à ce rangement fonctionnel, vous allez pouvoir ranger vos épices dans l’ordre que vous voulez, et les avoir toujours sous la main lorsque vous faites la cuisine. De plus, ce type de petit meuble, souvent aménagé avec 2 étagères, permet non seulement d’organiser les épices sur la tablette du haut, mais aussi de ranger les bouteilles d’huile et de vinaigre sur la tablette du bas. En vous permettant de trouver rapidement les épices et les condiments qu’il vous faut, ce petit rangement vous fera gagner un temps précieux en cuisine ! Utiliser intelligemment une surface perdue Il n’est pas rare de trouver un espace perdu dans une cuisine dans lequel un meuble de cuisine bas traditionnel, même de petites dimensions, ne peut pas être installé. Si la largeur de l’espace le permet (15 cm ou plus), il peut être alors judicieux d’envisager l’installation d’un coulissant à épices, car, malgré sa taille réduite, il permet de ranger à peu près tous les assaisonnements que l’on utilise en cuisine. Le meuble à épices est un rangement tout en longueur, qui peut être installé n’importe où, même s’il est plus pertinent de le placer près de la zone de cuisson. Bon à savoir :...
Visserie et boulonnerie : comment bien choisir ses pièces ?

Visserie et boulonnerie : comment bien choisir ses pièces ?

Que vous soyez bricoleur du dimanche ou artisan professionnel, vous avez besoin de vous fournir en visserie et boulonnerie. Toutefois, ces pièces de quincaillerie ne se choisissent pas au hasard. Il s’agit d’assurer la sécurité de vos ouvrages et de garantir votre propre sécurité ainsi que celle des utilisateurs. Il est donc question à la fois de choisir des vis et boulons qui soient adaptés à vos besoins, mais également de vous orienter vers des éléments de grande qualité de fabrication. Voici quelques pistes pour réaliser une sélection optimale. S’orienter vers une boutique spécialisée et réputée Avant toute chose, il est important de faire appel à un revendeur expert en quincaillerie, de façon à obtenir un maximum de choix et de bénéficier de vis et boulons fiables et respectueux des standards en termes de mesure et de conception. La visserie-boulonnerie sélectionnée devra notamment proposer des pièces conformes aux normes françaises, européennes ou internationales et le prouver par l’inscription des mentions concernées. Choisir ses vis et boulons selon l’ouvrage Pour être sûr de faire le bon choix, vous devez évidemment vous appuyer sur les caractéristiques de votre ouvrage. Certains critères vous permettront de trier facilement les éléments de visserie ou de boulonnerie qui se présentent à vous, tels que : l’épaisseur des éléments à assembler ;l’emplacement de l’ouvrage (élément en mouvement, exposé en extérieur, etc.) ;les matériaux de la construction. Ces indications sont importantes pour savoir quel type de visserie ou boulonnerie choisir. Vous aurez ainsi peut-être besoin de vis à métaux, spécialement conçues pour les ouvrages en métal, d’un boulon américain, pour un ouvrage conçu outre-atlantique, ou de vis...
Blog sur l'infos digitale et geek | Je Trouve, Tout en un clic ! | Bon Plan Maison