DIY apprendre à construire un mur en brique

DIY apprendre à construire un mur en brique

Avec les bons outils et les bonnes techniques que nous vous proposons dans cet article, vous pourrez économiser de l’argent sans faire appel à des maçons et construire vous-même votre mur en brique. Ensuite, vous pourrez construire ou réparer de vieilles clôtures, murets ou différentes structures en brique dans votre jardin. Planter les piquets et le cordeau Une fois que vous avez construit la fondation bien plane, les briques doivent être montées sur celle-ci. Commencez par planter deux piquets dans le sol aux deux extrémités de la fondation. Reliez les deux piquets par un cordeau. Tracez, sur le sol tout au long de la fondation, la délimitation sur laquelle vous allez aligner vos briques. Il est conseillé de planter des piquets à une hauteur dépassant la hauteur du mur à construire pour pouvoir rehausser le cordeau au fur et à mesure que vous montez les rangées de briques. Le cordeau permet de bien aligner les briques. Mettre en place la première rangée sur un lit de mortier Un mortier composé de ciment, de sable et de chaux va permettre de coller les briques entre elles. Ces matériaux doivent être bien mélangés avec une pelle ou une bétonnière tout en ajoutant de l’eau progressivement afin d’obtenir une pâte homogène. Étendez un mortier de 1 à 2 cm sur la fondation en respectant la délimitation que vous avez tracée sur le sol. Ensuite, commencez par mettre en place la première rangée de brique sur le mortier en partant des extrémités. Après avoir posé une brique, accolez un mortier de 1 cm sur le côté pour la lier avec la brique suivante. Vous...
Cloisons sèches : les différents types et avantages

Cloisons sèches : les différents types et avantages

Certains propriétaires choisissent les cloisons sèches comme des éléments de séparation des pièces pour de nombreuses raisons : légèreté, facilité d’installation et de réparation, esthétique, propriété anti-humidité, résistance au feu et propriété d’isolation. Voici les différents types de cloisons sèches. Cloisons sèches composées de panneaux alvéolaires On reconnaît un panneau alvéolaire grâce à ses 2 plaques de plâtre dans lesquelles on retrouve une âme en réseau alvéolaire en carton. Réputées pour leur légèreté, les cloisons sèches alvéolaires permettent de créer des séparations légères dans les étages supérieures. Selon vos besoins, ils peuvent être hydrofuges si vous voulez les installer dans des pièces humides. Pourtant, il est indispensable de savoir que les panneaux alvéolaires possèdent une faible résistance au feu. Ils sont en général montés sur une structure en bois. Cloisons sèches composées de plaques de plâtres Connues également sous le nom de placo, les plaques de plâtre peuvent répondre à différentes exigences en matière de résistance au feu, à l’humidité, aux chocs et aux bruits. C’est pourquoi lors de l’achat de ce type de cloison sèche, il est recommandé de se renseigner sur les caractéristiques surtout pour les matières de fabrication, la réaction au feu (utilisation de fibre de verre, vermiculite ou autres matériaux), la résistance thermique et la performance acoustique (utilisation de laine de verre ou autres matériaux). L’épaisseur des placos jouent également un rôle important dans l’insonorisation d’une pièce. Les cloisons sèches en fonction de leurs bords Les panneaux des cloisons sèches peuvent présenter des bords latéraux amincis (BA) qui vont permettre de joindre 2 panneaux à l’aide d’une bande à recouvrir d’enduit. Les bords peuvent être arrondis...
Hivernage des plantes : quelles solutions s’offrent à vous?

Hivernage des plantes : quelles solutions s’offrent à vous?

L’hiver arrive et vous allez devoir protéger les plantes de votre jardin pour la saison. Diverses possibilités existent pour prendre soin de vos plantes les plus sensibles aux rigueurs de l’hiver. Le paillage : une solution pour certaines plantes Avant de vous lancer dans des installations d’envergure, la manière la plus simple et la plus accessible de protéger vos plantes, si elles sont au jardin, consiste à rentrer les pots à l’intérieur et à pailler et bâcher celles qui sont dans des gros pots difficiles ou impossibles à déplacer. Celles qui peuvent passer l’hiver à l’extérieur seront recouvertes de paille au niveau de racines. Cette technique traditionnelle et naturelle permet de les protéger des frimas hivernaux. Le buttage est également une technique de choix, en particulier pour les légumes, afin de protéger les racines du froid et du vent. Le buttage consiste à créer un monticule de terre au pied de la plante.     Les serres tunnel : une solution de protection idéale Pour certaines plantes, les techniques simples de jardinage ne seront pas suffisantes. Il faudra alors opter pour des installations de type serre tunnel de professionnel. Ce sont des abris protégeant vos cultures des intempéries et en particulier du gel. Ces aménagements sont également utiles le reste de l’année puisqu’elles permettent de conserver une atmosphère idéale prévenant les amplitudes thermiques et offrant un micro-climat optimal. La structure en acier et le revêtement en polyéthylène des serres tunnel offrent résistance et maniabilité. En fonction de la dimension de la serre que vous choisissez, vous pouvez bénéficier d’une plus ou moins grande superficie de culture et de rendements...
Comment fleurir sa terrasse ou son balcon ?

Comment fleurir sa terrasse ou son balcon ?

On passe de plus en plus de temps sur sa terrasse ou son balcon : ce sont devenu des pièces de la maison à part entière. Afin d’en profiter encore plus, il convient d’aménager cet espace complémentaire de façon à la fois pratique et agréable. Une table, quelques chaises et, bien évidemment, des plantes vont le rendre des plus accueillants que ce soit pour une pause café ou un dîner entre amis ou en amoureux ! Si le mobilier de jardin est varié et simple à choisir, il en va tout autrement pour les plantes… Choisir en fonction de l’espace Bien sûr un balcon de 2 m² tout en longueur et une terrasse de 20 m² ne vont pas s’organiser de la même façon. Il va falloir choisir son arbuste pour terrasse en fonction de sa taille et de ses besoins. Les arbustes sont réellement un atout car non seulement ils meublent l’espace mais peuvent isoler, séparer, parfumer la terrasse et bien plus encore. Si les plantes sont des éléments de déco changeables, les arbustes fonctionnent comme des éléments de structure. Un bambou non traçant peut ainsi cacher une vue disgracieuse tout en illuminant le fond d’un espace avec son feuillage persistant clair. Un érable du japon, lui, attirera l’œil avec ses couleurs chatoyantes mais attention, il peut atteindre 3 m à l’âge adulte ! D’une manière générale, on évitera de choisir un arbuste si la surface est inférieure à 2 m² : dans ce cas mieux vaut plusieurs plantes qu’un seul arbuste ! Comment sélectionner son arbuste ? Afin d’avoir un beau balcon, il faut que les plantes soient belles et en bonne santé. Il faut donc veiller...
Quelle plante choisir pour un jardin ombragé ?

Quelle plante choisir pour un jardin ombragé ?

Parfois, protégée par des canisses ou un haut mur, la cour ne reçoit plus de lumière et se retrouve dans une zone d’ombre. Et s’il faut cultiver pour embellir sa cour, autant choisir des végétaux adaptés à l’ombre pour la rendre plus gaie moins bétonnée et plus chaleureuse. Ci-après, quelques conseils pour mieux décorer et bien choisir les plantes adaptées à ce genre de jardin. Les fleurs adaptées à l’ombre Les fleurs peuvent être classées en deux catégories : celles qui ont besoin de soleil et celles qui sont plus adaptées à l’ombre. Certes, les fleurs d’ombre sont plus fragiles, car elles reçoivent moins de soleil, mais elles peuvent bien fleurir pour décorer et donner de la couleur à la cour. Comme leur floraison est plus abondante durant l’été, il est préférable de les associer à des feuillages persistants. Si vous voulez garder la verdure de la cour toute l’année, choisissez les arbustes (tels que les buis et le rhododendron qui résistent à toutes les saisons.). Quant aux fleurs de l’ombre, les plus courants sont les fougères, les géraniums, les pensées, le muguet, la bruyère, etc. Les plantes grimpantes : pourquoi faut-il les choisir ? Pour la cour, il est possible de créer rapidement un écrin de verdure avec des plantes grimpantes. C’est également un excellent moyen pour créer une atmosphère enveloppante. Pour vous assurer de leur épanouissement dans une exposition à l’ombre, vous devrez bien peser le choix de chaque plante grimpante. Il en existe plusieurs types qui pourraient s’adapter au milieu ombragé. Le jasmin et le chèvrefeuille, par exemple, permettent par la même occasion de parfumer et de colorer votre...
123conso.net | Le guide sympa | Generalia