Pourquoi des meubles en bois exotique ?

Pourquoi des meubles en bois exotique ?

Le bois exotique est souvent considéré comme une matière hors de prix, rien qu’au fait d’entendre son nom. Or, la réalité est tout à fait le contraire : ce type de mobilier fait preuve d’une grande résistance et l’achat peut être très avantageux. Aussi, ce matériau noble s’avère plus chaleureux que l’aluminium ou la résine.

Les origines

Le bois exotique a surtout parcouru beaucoup de route pour parvenir dans le foyer de chacun. Ses origines sont généralement le Brésil ainsi que quelques pays d’Amérique du sud, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie. Cette matière est plus résistante que les autres originaires d’Europe. Les couleurs proposées sont différentes et fascinent à première vue. Aussi, le violet, le jaune ou encore le rouge font partie de la palette. Ce bois est résistant aux champignons, tout comme aux parasites et à l’humidité.

Le teck, une matière par excellence

Le bois de teck représente à lui seul une grande élégance et offre un confort inégalé. Ce matériau est surtout connu pour ses pouvoirs d’apaisement. Il diffère du métal ainsi que du vulgaire plastique. Avoir ce type de matière chez soi invite toujours à la détente. Un meuble de jardin en teck a pour finalité d’offrir de nombreuses heures de détente. Le propriétaire des lieux et ses invités pourront profiter confortablement du calme et du repos.

D’autres bois réputés

Il existe bien d’autres bois naturels utilisés dans la conception de meubles de jardin. Ces matériaux sont appréciés pour leur beauté originelle. Ils arborent également une grande densité ainsi qu’une apparence huileuse. L’Acajou d’Afrique, tout comme son cousin d’Amérique se présente sous un ton brun rosé. Cette essence est surtout appréciée par le caractère fin de ses grains ainsi que par sa douceur. Celui d’Amérique affiche des reflets dorés. Le bois Ipé quant à lui fait preuve d’une grande longévité ; il est résistant dans le temps et à l’usure.

468 ad

Submit a Comment

Bon Plan Maison | Atelier de Marie | voyage le mag